Les plus grandes maisons de couture s’associent sur une solution blockchain pour lutter contre les contrefaçons

Ecrit par : Jinia Shawdagor
avril 22, 2021
  • En dépit d'être optimistes sur la blockchain, ils ne prévoient pas d'accepter les paiements cryptographiques.
  • La solution Aura Blockchain offrira aux clients un certificat de garantie pour les produits achetés.
  • Le directeur général de LMVH estime que la solution aidera à renforcer les liens avec les clients.

La société mère de Louis Vuitton, LVMH, Cartier et Prada se sont associées dans un accord qui les verra développer une solution d’authenticité basée sur la blockchain. LMVH a dévoilé cette nouvelle le 20 avril lors d’une annonce officielle, soulignant que cette démarche vise à offrir aux clients des maisons de couture un moyen efficace de vérifier que les produits qu’ils achètent sont bien des originaux. Selon certaines informations, cette solution permettra également une traçabilité transparente de leurs produits.

Selon l’annonce, la solution s’appellera Aura Blockchain Consortium, et il s’agit d’un réseau privé multi-nodal sécurisé par la technologie ConsenSys et Microsoft. Apparemment, ce sera le premier réseau de blockchain de luxe au monde lors de son lancement. Cela fonctionnera en faisant correspondre un identifiant de produit à un identifiant client et en fournissant un certificat de garantie crypté pour aider les acheteurs à savoir si l’article qu’ils souhaitent acheter est une pièce originale ou fausse.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Commentant la manière dont la solution transformerait l’espace des marques de luxe, Toni Belloni, directeur général de LVMH, a déclaré :

Consortium Aura Blockchain est une belle opportunité pour notre secteur de renforcer notre lien avec les clients en leur proposant des solutions simples pour mieux connaître nos produits. En nous associant à d’autres marques de luxe sur ce projet, nous ouvrons la voie en matière de transparence et de traçabilité. J’espère que d’autres joueurs prestigieux rejoindront notre alliance.

Pas de paiements cryptographiques pour le moment

LMVH a annoncé pour la première fois son intention de lancer la blockchain Aura en mars 2019. Depuis, le réseau a attiré plusieurs marques, dont Hublot et Bvlgari. Selon la publication, le réseau Aura permet aux marques de personnaliser leur expérience en fonction de leurs besoins et des attentes des clients. En dehors de cela, la plate-forme permet aux marques de gérer leurs données tout en respectant des normes élevées de confidentialité en ce qui concerne les clients, car les informations stockées sur la blockchain seront immuables et infaillibles.

Cependant, le PDG de Cartier, Cyrille Vigneron, pense qu’Aura Blockchain pourrait évoluer car il s’agit encore d’une technologie toute nouvelle. Il a noté que Cartier a déjà testé une fonctionnalité pour les retours de produits en ligne, qui permet aux clients de prendre une photo et de la télécharger sur la blockchain pour prouver que l’état du produit qu’ils retournent n’a pas changé entre le moment où ils l’ont reçu et celui où ils l’ont expédié pour revenir à la marque. Bien que Vigneron ait déclaré qu’il s’agissait d’une caractéristique simple, il a reconnu que cela jouerait un rôle important dans l’amélioration de la confiance entre les deux parties.

Bien que les marques de luxe soient optimistes sur la blockchain, elles ne prévoient pas d’accepter les crypto-monnaies comme paiement de leurs marchandises pour le moment.