Le gouvernement suisse lance des consultations sur les lois sur la blockchain

Le gouvernement suisse lance des consultations sur les lois sur la blockchain
Written by:
Jinia Shawdagor
20th octobre, 13:15
  • La consultation durera plus de trois mois avant de se terminer le 2 février 2021.
  • Auparavant, le parlement du pays avait accepté à l'unanimité d'adopter les lois DLT.
  • Le Conseil fédéral suisse aurait pour objectif de mettre en œuvre des lois sur la cryptographie.

Le Département fédéral suisse des finances a lancé un processus de consultation en vue d’une ordonnance générale dans le secteur de la blockchain et du DLT. L’agence a dévoilé cette nouvelle via un communiqué de presse le 19 octobre, précisant que la consultation durera plus de trois mois avant de s’arrêter le 2 février 2021. Selon la publication, la consultation se fera entre les cantons, les partis et autres groupes intéressés dans l’espace de la blockchain.

Selon le communiqué de presse, il s’agit du développement le plus récent de la poussée continue de la Suisse en faveur de l’adoption de la blockchain et de la cryptographie. Auparavant, le parlement du pays avait approuvé à l’unanimité l’adoption de la loi fédérale sur l’adaptation de la législation fédérale aux développements de la technologie du grand livre distribué (DLT) le 25 septembre. En procédant ainsi, l’assemblée a tracé un chemin qui mènera à l’amendement de dix différentes lois sur la finance et les droits des sociétés afin d’intégrer les dispositions relatives à la technologie blockchain et au DLT.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

La modification des dix lois fédérales aurait contribué à améliorer le cadre réglementaire de la Suisse. En conséquence, le pays est désormais mieux placé pour devenir un site de premier plan, innovant et durable qui prend en charge le développement de la blockchain et du DLT.

La Suisse introduit des lois sur la cryptographie dans un contexte d’adoption croissante

Selon le communiqué de presse, l’ordonnance générale devrait aider le gouvernement suisse à intégrer les modifications dans les lois au niveau des ordonnances fédérales. Apparemment, le Conseil Fédéral a l’intention d’appliquer ces lois à partir du 1er août de l’année prochaine. Néanmoins, les modifications apportées à la loi sur les services financiers et à la loi sur les institutions financières que le parlement a adoptées dans le cadre du projet de loi DLT devraient entrer en vigueur plus tôt.

Cette nouvelle intervient alors que l’attitude de la Suisse en matière de crypto-monnaie et de blockchain continue d’attirer de nombreuses entreprises du monde entier. À l’heure actuelle, le pays compte plus de 900 entreprises de blockchain, qui emploient plus de 4 700 personnes.

Affichant sa position optimiste sur la cryptographie, le canton suisse de Zoug, également connu sous le nom de crypto valley, a commencé à permettre à ses résidents de payer leurs impôts en crypto-monnaie. Ce faisant, le canton a autorisé les particuliers et les entreprises à payer des impôts en ETH et en BTC pour un montant n’excédant pas 84 579,5 £.

En dehors de cela, un rapport a révélé que la Basler Kantonalbank (BKB), une banque commerciale appartenant au gouvernement suisse, prévoyait de déployer des services de cryptographie. Selon certaines informations, BKB aurait cherché à lancer ces services via sa filiale bancaire et le groupe bancaire national baptisé Bank Cler. Expliquant pourquoi la banque prévoyait de déployer des services de cryptographie, un représentant a déclaré avoir cité la demande croissante de crypto-monnaies en Suisse.

Afin de vous offrir une expérience utilisateur exceptionnelle, Invezz utilise des cookies. En utilisant Invezz, vous acceptez notre privacy policy.