Décembre, est-ce un bon mois pour acheter des actions Disney ?

By: Stanko Iliev
Stanko Iliev
Stanko se consacre à fournir aux investisseurs des informations pertinentes qu'ils peuvent utiliser pour prendre des décisions d'investissement. Il aime le… read more.
on Déc 9, 2020
  • Au T4, Disney annonce une baisse de 23 % de ses revenus en glissement annuel, le BPA GAAP s'établit à - 0,39 $
  • L'entreprise a annoncé 32 000 licenciements , principalement dans ses parcs à thème.
  • Le rapport risque/rendement n'est pas bon pour les investisseurs à long terme.

Les actions Disney (NYSE: DIS) ont augmenté pour passer de 120 $ à plus de 154 $ en moins de trois mois, et le prix actuel se situe autour de 153 $. Le cours de l’action se négocie près de niveaux records, mais le rapport risque/rendement n’est pas bon pour les investisseurs à long terme.

Analyse fondamentale : Disney a annoncé 32 000 licenciements

The Walt Disney Company est un conglomérat multinational américain diversifié de médias de masse et de divertissement qui se négocie à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole boursier DIS. Les actions Disney se négocient dans une tendance haussière depuis avril 2020, et pour l’instant, il n’y a aucun signe de retournement de tendance.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Malgré cela, le prix actuel de l’action ne reflète pas le contexte fondamental de l’entreprise. Disney a annoncé une baisse de 23 % en glissement annuel de ses revenus au quatrième trimestre et le BPA GAAP du quatrième trimestre s’est établi à – 0,39 $.

Les revenus ont diminué principalement en raison de la pandémie de Covid-19. Il y a des données positives concernant les vaccins contre le COVID-19, mais personne ne sait toujours ce qui va se passer avec le virus. Les activités de Disney seront certainement affectées par la pandémie de COVID-19 dans les prochains mois, et les gens visiteront Disneyland une fois qu’ils se sentiront à l’aise parmi la foule.

Selon les dernières nouvelles, Disney a annoncé 32 000 licenciements, principalement dans son activité de parcs à thème, à partir du premier semestre de l’année 2021.

Disney a également annoncé qu’il fermerait Radio Disney et procèdera à des réductions d’effectifs dans sa division de télévision. La société licenciera un faible pourcentage à un chiffre de ses 1 400 employés chez ABC News pour adopter des changements dans l’entreprise et sa structure organisationnelle.

« La pandémie a accéléré l’intérêt du public pour le streaming, y compris pour les actualités et l’information, et a généré des défis importants dans toutes nos activités, y compris ABC News, qui ont duré bien plus longtemps que quiconque n’aurait pu le prévoir », a déclaré le président d’ABC News, James Goldston.

Le nombre de cas de coronavirus augmente dans de nombreuses régions du monde ; la société connaîtra une nouvelle baisse de ses revenus et pourrait faire face à des problèmes de liquidité. Au prix actuel, cette action reste chère, et il existe des risques évidents lors de l’achat d’actions Disney.

Analyse technique : les actions Disney continuent de se négocier dans un marché haussier

Selon l’analyse technique, les actions Disney pourraient atteindre l’objectif de prix de 160 $ en décembre, mais cette action est trop chère étant donné qu’elle a une capitalisation boursière de 278 milliards $.

Source : tradingview.com

Les niveaux de soutien actuels sont de 140 $ et 120 $ ; 160 $ et 170 $ représentent les niveaux de résistance. Si le prix saute au-dessus de la résistance située à 160 $, la prochaine cible pourrait être d’environ 165 $, mais si le prix tombe en dessous de 120 $, ce serait un signal de « vente » clair et peut-être même un signe indiquant un renversement de tendance.

Résumé

Disney a annoncé une baisse de 23 % de ses revenus en glissement annuel au quatrième trimestre, et le prix actuel de l’action ne reflète pas la valeur fondamentale réelle. Les actions Disney continuent de se négocier près de niveaux records, mais le rapport risque/récompense n’est pas bon pour les investisseurs à long terme. Selon les dernières nouvelles, Disney a annoncé 32 000 licenciements, principalement dans son activité de parcs à thème, à partir du premier semestre de l’année 2021.