Les pros choisissent deux actions à acheter à la suite de la variante delta

By: Wajeeh Khan
Wajeeh Khan
Wajeeh est un adepte actif des affaires mondiales, de la technologie, un lecteur avide et aime jouer au tennis… read more.
on Juil 26, 2021
  • Cliff Hodge dit que Visa est un premier choix dans le sillage de la variante delta.
  • Mark Avallone de Potomac voit plus de potentiel dans Netflix Inc.
  • Depuis le début de l'année, l'action Visa est en hausse de 15 %, Netflix n'a presque pas bougé.

La nouvelle variante delta continue de faire l’objet d’un débat brûlant, les investisseurs se demandant si elle a le potentiel d’entraîner à nouveau un ralentissement économique, malgré l’augmentation du taux de vaccination. Et si c’est le cas, quelles pourraient être les actions qui pourraient faire preuve de résilience et offrir des retours sur investissement durables ?

Cliff Hodge dit que Visa est un nom à considérer

Pour Cliff Hodge de Cornerstone Wealth, Visa Inc (NYSE : V) est un bon choix devant la pression liée à la variante delta sur l’économie. Sur « The Exchange » de CNBC, il a déclaré :

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

« Visa est un nom à considérer. Le retour sur capital ici est phénoménal. Nous parlons de + 30 % de retour sur capitaux propres, 20 % de retour sur capital investi, avec jusqu’à 70 % d’EBITDA ou de marge de trésorerie. La croissance est attendue à environ 20 % l’an prochain. Il a pris 11 % de retard par rapport au S&P au cours de la dernière année. Ainsi, dans les baisses achetables que nous pourrions voir au cours des prochaines semaines, Visa est un nom à considérer. »

Depuis le début de l’année, Visa est actuellement en hausse d’environ 15 % sur le marché boursier.

Mark Avallone choisit Netflix comme son préféré

Mark Avallone de Potomac Wealth Advisor, quant à lui, s’intéresse davantage à Netflix Inc (NASDAQ: NFLX) à la suite de la variante delta, qui est en baisse de plus de 10 % par rapport à son plus haut de l’année atteint en fin janvier. Au cours de la même interview avec CNBC, il a déclaré :

« Netflix a été gravement touché par la coupure. Il semblait d’abord qu’il allait en profiter parce qu’il y avait une croissance du nombre d’abonnés. Mais la réalité est qu’à long terme, le pipeline s’est tari. Mais cela va changer en hiver, qui coïncidera avec la saison du rhume et de la grippe. Même si nous n’avons pas de propagation de cette variante, les gens vont s’inquiéter d’être dans les salles de cinéma avec des gens qui toussent, et quand il y aura un buzz avec les nouvelles versions de Netflix, je pense que les investisseurs iront vers ce titre. »

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
7/10
67 % des comptes CFD d'investisseurs particuliers perdent de l'argent