Apple, une société de transport ? C’est possible, dit l’analyste

Ecrit par : Jayson Derrick
décembre 24, 2020
  • Apple chercherait à fabriquer des voitures dans les années à venir.
  • Tesla n'a eu besoin que de 100 millions $ en R&D pour développer sa voiture Model S.
  • Apple n'avait probablement aucun intérêt à acquérir Tesla, car cela ne fait pas partie de son ADN.

Selon l’analyste de Bernstein, Toni Sacconaghi, les rapports du fabricant d’iPhone Apple Inc. (NASDAQ: AAPL) se diversifiant pour fabriquer des voitures ne sont pas une théorie exagérée.

Apple a les ressources nécessaires

Développer un produit entièrement nouveau à partir de zéro n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît, a déclaré Sacconaghi sur « Squawk Box » de CNBC. Plus particulièrement, Tesla Inc (NASDAQ: TSLA) a développé sa berline Model S avec un budget R&D de seulement 100 millions $. Pour ce qui est d’Apple, la société a créé l’iPhone à partir de zéro avec seulement 120 ingénieurs travaillant sur le projet.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

« Je ne pense pas que ce soit une règle générale de dire que le développement d’un produit révolutionnaire nécessite des ressources incroyables », a déclaré l’analyste. « Cela nécessite des ressources ciblées et de l’ingéniosité. »

Apple a certainement prouvé par le passé qu’il dispose des outils nécessaires pour innover. Bien sûr, l’entreprise dispose d’un trésor de guerre pour financer les projets qu’elle souhaite.

Un conseil : vous recherchez une application pour investir de manière judicieuse ? Investissez en sécurité en vous inscrivant sur notre choix préféré, eToro: visitez et créez un compte

Acquérir Tesla semble être incompatible avec l’histoire d’Apple

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a reconnu publiquement cette semaine qu’il cherchait à vendre son entreprise à Apple en 2018. Avec le recul, Apple a raté une opportunité fantastique car Tesla ne représentait alors qu’une fraction de sa taille actuelle.

Mais acquérir Tesla ou toute autre grande entreprise ne fait pas partie de l’ADN d’Apple, a également déclaré le journaliste du Wall Street Journal, Tim Higgins, sur « Squawk Box ». La plus grande acquisition d’Apple jamais enregistrée était Beats pour environ 3 milliards $, Apple aurait donc dû débourser plus de 20 fois ce montant pour acquérir Tesla, il y a deux ans.

Apple fera face à des problèmes

Les ambitions d’Apple de créer une voiture seraient toujours confrontées à un ensemble de défis, a déclaré Higgins. Tesla a réussi à survivre au fil des ans mais 2018 a été une période de turbulences pour le constructeur automobile électrique.

Tesla était dans une « vraie situation désespérée » il y a deux ans car l’augmentation de la production de véhicules lui coûtait alors une bonne somme d’argent. Tesla a rencontré « problème après problème » et le blâmer sur son jeune âge est une erreur.

« Même les constructeurs automobiles expérimentés tels que Ford Motor Company (NYSE: F) et General Motors Company (NYSE: GM) ont du mal à lancer de nouveaux produits », a-t-il déclaré. « Ce sera un problème pour Apple, même avec tous ses atouts. »

L’action Apple contre l’action Tesla

Entre Apple et Tesla, l’action du constructeur automobile électrique actuel porte une valorisation « plus discutable » après avoir gagné 700 % tout au long de l’année 2020, a déclaré Sacconaghi. Le titre a gagné 70 % à lui seul depuis qu’il a été décidé de l’ajouter comme constituant du S&P 500.

« En ce qui concerne ces deux valeurs, nous sommes plus prudents sur Tesla », a déclaré l’analyste.