Les prix du pétrole augmentent alors qu’un plan de relance aux États-Unis arrive

By: Michael Harris
Michael Harris
Spécialisé en économie de part son parcours universitaire, passionné par le trading financier, Michael Harris a été un collaborateur… read more.
on Déc 31, 2020
  • Les prix du pétrole brut ont grimpé dans l'espoir que le plan de relance aux US fera augmenter la demande
  • Le baril de pétrole se négocie maintenant autour du 100-WMA à 48,21 $.
  • Une clôture hebdomadaire au-dessus du 100 WMA permettrait aux acheteurs de viser les 50,00 $.

Les prix du pétrole brut ont continué de grimper légèrement ces derniers jours après que le président américain Donald Trump a signé un nouveau projet de loi sur la relance.

Analyse fondamentale : attentes d’une demande plus élevée

Les prix du pétrole brut ont grimpé dans l’espoir que le nouveau plan de relance aux États-Unis stimulera la demande de carburant et stimulera la croissance économique, ce qui rendra les investisseurs plus disposés à prendre des risques.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

« Le pétrole semble être soutenu par l’adoption de la législation américaine concernant la relance et le financement par le gouvernement », a déclaré Jeffrey Halley, analyste de marché chez OANDA.

Lundi, la Chambre des représentants américaine dirigée par les démocrates a voté pour répondre à la demande du président Donald Trump concernant les chèques de secours de 2 000 $ pour lutter contre la situation engendrée par la pandémie de coronavirus. Les membres républicains du Sénat devraient voter ensuite.

Les actions mondiales se sont vues augmentées pour une quatrième session consécutive dans l’espoir de nouvelles mesures de relance, mais les inquiétudes concernant la pandémie ont rapidement plafonné les gains. Après la découverte d’une nouvelle variante du coronavirus en Grande-Bretagne, le gouvernement a décidé d’imposer des restrictions plus strictes, pesant sur la demande et les prix à court terme.

Par ailleurs, les investisseurs attendent la prochaine réunion de l’OPEP +, prévue pour le 4 janvier. L’organisation devrait augmenter la production de pétrole de 500 000 barils par jour (bpj) en janvier, la Russie procédant à une nouvelle augmentation du même montant en février.

« Bien que l’accent restera du côté de la demande des soldes pétroliers mondiaux cette semaine et dans la nouvelle année, le côté de l’offre de l’équation attirera plus d’attention le mois prochain après que l’OPEP + augmente ses quotas de production », a déclaré Jim Ritterbusch, de Ritterbusch and Associates à Houston.

Analyse technique : des niveaux à plus de 50 $ ciblés

Les prix du pétrole brut se négocient environ 0,5 % plus haut aujourd’hui pour revenir sur un territoire positif. La semaine dernière, les prix du pétrole ont clôturé en affichant une baisse de plus de 1,5 %, ce qui est toujours considéré comme positif étant donné que le prix du pétrole brut s’est vu passer à plus de 5 % dans le rouge à un moment donné.

Le pétrole brut se négocie maintenant autour du 100-WMA à 48,21 $ avec une clôture hebdomadaire au-dessus de ce niveau susceptible de fournir une base solide aux traders en pétrole pour pousser plus haut. Les objectifs apparents sont de 50,00 $, suivi de 50,50 $ et 51,50 $.

Résumé

Les prix du pétrole augmentent lentement par rapport aux attentes d’un nouveau plan de relance aux États-Unis, ce qui devrait stimuler la demande de carburant et accélérer la croissance économique.