Les actions des géants chinois des télécommunications montent en flèche après le revirement de la NYSE

Ecrit par : Michael Harris
janvier 6, 2021
  • Le NYSE a déclaré qu'il avait abandonné son projet de radier trois sociétés de télécommunications chinoises.
  • FTSE Russell a annoncé qu'il retirerait trois entreprises chinoises de ses indices boursiers mondiaux.
  • Les actions des trois géants des télécommunications ont bondi après l'annonce du NYSE.

La Bourse de New York (NYSE) a abandonné son projet de radiation concernant trois sociétés chinoises de télécommunications, dont China Telecom (NYSE: CHA), China Mobile (NYSE: CHL) et China Unicom (NYSE: CHU), quatre jours seulement après l’annonce de sa décision.

Analyse fondamentale : un changement de direction inattendu

La plus grande bourse du monde a déclaré qu’elle avait reconsidéré sa décision après « de nouvelles consultations avec les autorités de régulation compétentes en relation avec l’Office of Foreign Assets Control ».

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Quatre jours plus tôt à peine, la bourse avait annoncé sa décision de radier les actions de ces trois sociétés, conformément au décret émis par le président Donald Trump signé en novembre, qui visait à empêcher les entreprises américaines d’investir dans des sociétés dont le gouvernement américain prétendait avoir aidé l’armée chinoise.

Les indices boursiers populaires tels que MSCI, S&P Dow Jones Indices et FTSE Russell et l’application de trading Robinhood ont également annoncé qu’ils prendraient des mesures pour se conformer au décret.

Lundi, la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières a déclaré que l’ordonnance reposait sur des « objectifs politiques » et « ignorait entièrement la situation réelle des entreprises concernées et les droits légitimes des investisseurs mondiaux, et avait gravement endommagé la règle et l’ordre du marché. »

À l’opposé, FTSE Russell a déclaré qu’il retirerait trois sociétés chinoises de ses indices boursiers mondiaux, notamment China United Network Communications, Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC) et Nanjing Panda Electronics.

Les trois sociétés seront supprimées de la série d’indices FTSE Global Equity de FTSE Russell et des indices d’inclusion FTSE Global China A Inclusion. Le fournisseur d’indices boursiers du Royaume-Uni a également déclaré qu’il supprimerait la plus grande société de micropuces de Chine SIMC de son indice FTSE China 50 et la société de sécurité vidéo Hangzhou Hikvision Digital Technology de son FTSE China A50.

Un conseil : vous recherchez une application pour investir de manière judicieuse ? Investissez en sécurité en vous inscrivant sur notre choix préféré, eToro: visitez et créez un compte

Analyse technique : les actions montent en flèche

Les actions des trois géants des télécommunications ont bondi après l’annonce. Le cours de l’action China Unicom a grimpé de 16 % environ mardi lors de la préouverture du marché pour effacer les pertes enregistrées depuis la mi-novembre.

Graphique hebdomadaire du cours de l’action China Unicom (TradingView)

De même, le cours de l’action de China Telecom a augmenté de plus de 10 %, un jour après avoir atteint un record de 24,10 $. Au final, les actions de China Mobile se négocient 11 % plus haut.

Résumé

La Bourse de New York a déclaré qu’elle avait annulé sa décision initiale de radier trois sociétés de télécommunications de Chine après de nouvelles discussions avec les autorités réglementaires. En réponse, les actions de trois sociétés ont grimpé en flèche.