Les bénéfices de Hays chutent de 78 % alors que le COVID-19 atteint les frais nets et le chiffre d’affaires au S1

Ecrit par : Wajeeh Khan
février 19, 2021
  • Le bénéfice de Hays chute de 78 % alors que le COVID-19 atteint les frais nets et le chiffre d'affaires au S1.
  • Le conseil d'administration de la firme britannique s'abstient de proposer un acompte sur dividende.
  • Hays plc a annoncé jeudi une hausse d'environ 2 % lors de la préouverture du marché.

Dans une annonce de jeudi, Hays plc (LON: HAS) a déclaré que son bénéfice avant impôts au premier semestre de l’année fiscale avait diminué de 78 % d’une année sur l’autre. La société a attribué le déclin à la pandémie de coronavirus actuelle, qui a pesé sur ses frais nets et son chiffre d’affaires ces derniers mois.

Hays plc a annoncé jeudi une hausse d’environ 2 % lors de la préouverture du marché, mais a perdu près de 3,5 % à l’ouverture du marché. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers.

Le chiffre d’affaires de Hays atteint 2,76 milliards £ au S1

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Hays plc a rapporté 21,1 millions £ de bénéfice avant impôts pour les six mois qui se sont terminés le 31 décembre. Au cours de la période comparable de l’année dernière, son bénéfice avant impôts était nettement plus élevé et affichait 95,6 millions £.

Evalué à 2,76 milliards £, le chiffre d’affaires de la société de recrutement au premier semestre était également inférieur à celui de 3,10 milliards £ de l’année dernière. Hays a noté 422,8 millions £ de frais nets au cours de ladite période, ce qui représente une baisse de 24 % d’une année sur l’autre. La multinationale britannique a déclaré avoir connu des difficultés sur plusieurs marchés ces derniers mois, notamment en Australie, en Allemagne, en Irlande et au Royaume-Uni.

Dans un précédent rapport publié en octobre, le fournisseur de services de ressources humaines avait révélé une baisse annualisée de 30 % de ses honoraires nets au premier trimestre.

Le conseil d’administration s’est abstenu de proposer un dividende intérimaire jeudi dans le but d’amortir le coup économique de la pandémie de COVID-19, qui a poussé les entreprises mondiales à geler les nouvelles embauches pour économiser leurs liquidités. Cependant, les dividendes ordinaires et spéciaux devraient reprendre en août lorsque la société a publié ses résultats définitifs.

Dans des nouvelles séparées du Royaume-Uni, Smith & Nephew a déclaré jeudi que son bénéfice annuel avait chuté en raison de l’urgence sanitaire actuelle.

Commentaires du PDG Alistair Cox jeudi

Le début de la nouvelle année, selon Hays plc, a également été plus lent, mais l’activité s’est accélérée et a atteint les niveaux d’avant Noël dès la première semaine de février. Le PDG Alistair Cox a commenté la mise à jour financière jeudi et a déclaré :

« La résilience, ainsi que les investissements que nous avons réalisés dans l’ensemble de notre entreprise, ont permis d’améliorer la dynamique des bénéfices tout au long du semestre, avec un trading global nettement plus fort que ce que nous avions anticipé. »

Hays plc a enregistré une performance plutôt faible sur le marché boursier l’année dernière avec une baisse annuelle d’environ 25 %. Au moment de la rédaction de cet article, il est évalué à 2,65 milliards £ et a un ratio cours/bénéfice de 50,93.