Mai, est-ce un bon mois pour acheter du pétrole brut ?

By: Stanko Iliev
Stanko Iliev
Stanko se consacre à fournir aux investisseurs des informations pertinentes qu'ils peuvent utiliser pour prendre des décisions d'investissement. Il… read more.
on Avr 28, 2021
  • Le prix du pétrole brut a augmenté ce mardi.
  • L'OPEP pourrait permettre une légère augmentation de la production pétrolière à partir du 1er mai.
  • Si le prix tombe en dessous du support de 60 $, la prochaine cible pourrait se situer aux alentours de 58 $.

Le prix du pétrole brut a augmenté ce mardi après l’annonce indiquant que l’OPEP pourrait permettre une légère augmentation de la production de pétrole à partir du 1er mai. Le prix du pétrole brut continue de s’échanger au-dessus du niveau de soutien de 60 $, mais la hausse du nombre de cas de Covid-19 et les nouvelles mesures restrictives dans certaines régions du monde pourrait réduire considérablement la demande de pétrole.

Analyse fondamentale : l’OPEP pourrait permettre de relancer la production pétrolière malgré la situation en Inde

Le prix du pétrole brut augmente après l’annonce que l’OPEP pourrait permettre une légère augmentation de la production pétrolière à partir du 1er mai. Cela suggère que l’OPEP s’attend à une reprise plus forte de la demande de pétrole au second semestre de cette année.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Néanmoins, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole prévoit de tenir une réunion ministérielle complète mercredi car il y a également des inquiétudes concernant la flambée du nombre de cas de COVID-19 en Inde. L’OPEP maintient ses prévisions de demande de pétrole inchangées pour le moment, mais les nouveaux confinements mis en place dans le monde entier et les inquiétudes concernant les nouvelles flambées de cas de COVID-19 en Inde représentent un problème.

L’Inde est le troisième importateur mondial de pétrole brut et une augmentation du nombre d’infections présente des risques à la baisse pour la reprise de la demande de pétrole.

« La possibilité que l’augmentation de la production de l’OPEP + puisse se croiser avec l’affaiblissement de la demande de pétrole asiatique suggère une fin possible à la réduction de l’excédent de l’offre mondiale de pétrole qui a soutenu le complexe au cours de l’année écoulée », a déclaré Jim Ritterbusch, président de Ritterbusch and Associates.

Les préoccupations concernant le rythme des campagnes de vaccination dans de nombreuses régions du monde représentent toujours un problème : les magasins, cafés, restaurants sont fermés dans de nombreux pays et la lutte mondiale contre le coronavirus se poursuit.

L’UE a vacciné moins de 14 % de la population et le sentiment économique s’est contracté alors qu’une autre vague de coronavirus a pesé sur les entreprises locales. ING Economics s’attend à ce que l’OPEP ne modifie pas son plan ce mercredi, même si les perspectives de demande suscitent quelques inquiétudes.

Analyse technique : 60 $ représentent un niveau de support solide

Source : tradingview.com

Le pétrole brut a augmenté ce mardi, mais si le prix tombe sous le support de 60 $, ce serait un signal de « vente » important, et la prochaine cible pourrait se situer aux alentours de 58 $. Le premier niveau de résistance se situe autour de 65 $, et si le prix saute au-dessus de ce niveau, ce serait un signal pour trader du pétrole brut, et nous avons la voie ouverte vers 70 $.

Pour l’instant, la tendance positive reste intacte, mais les nouveaux confinements mis en place dans le monde et les inquiétudes concernant de nouvelles flambées de cas de COVID-19 en Inde représentent un problème pour le prix du pétrole brut.

Résumé

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole pourrait permettre une légère augmentation de la production de pétrole à partir du 1er mai malgré les inquiétudes concernant la flambée des cas de COVID-19 en Inde. L’OPEP prévoit une reprise plus forte de la demande de pétrole au second semestre de cette année, mais la pandémie mondiale de COVID-19 continue de poser des risques à la baisse pour la reprise.

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
7/10
67 % des comptes CFD d'investisseurs particuliers perdent de l'argent