Octobre, est-ce un bon mois pour acheter du pétrole ?

By: Stanko Iliev
Stanko Iliev
Stanko se consacre à fournir aux investisseurs des informations pertinentes qu'ils peuvent utiliser pour prendre des décisions d'investissement. Il… read more.
on Oct 2, 2020
  • Le prix du pétrole brut est à nouveau en dessous du niveau psychologique de 40 $
  • La demande de pétrole s'est affaiblie alors que les voyages aériens restent limités
  • La Libye pourrait restituer jusqu'à 1,1 million de barils par jour de production
  • L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a réduit ses prévisions de demande de pétrole pour 2020

Le prix du pétrole subit le retour des exportations libyennes, mais il est également sous la pression des craintes liées à la pandémie de Covid-19. Le prix du pétrole brut est passé de 40,7 $ à 37,6 $ en moins de quelques jours et le prix actuel se situe autour de 38 $.

Analyse fondamentale : la demande de pétrole a diminué alors que les voyages aériens restent limités

Le prix du pétrole brut est à nouveau en dessous du niveau psychologique de 40 $, ce qui pourrait indiquer que le prix pourrait encore fléchir dans les prochains jours. La Libye pourrait restituer jusqu’à 1,1 million de barils par jour de production bien que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ait réduit ses prévisions de demande pour 2020.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole a convenu que les réductions de production resteront en place jusqu’en décembre, ce qui entraînera finalement le marché dans la période à venir. L’EIA prévoit que la demande mondiale de pétrole sera de 93,1 millions de b/j en 2020, soit une baisse de 8,3 millions de b/j par rapport à 2019.

Elle s’attend à ce que la demande augmente de 6,5 millions de b/j en 2021 et que son prix augmente. Le dollar américain a également une grande influence sur les matières premières et les investisseurs dans le pétrole devraient également avoir cette devise sur leur « liste de surveillance ».

La demande de pétrole s’est affaiblie alors que les voyages aériens restent limités et, selon certains rapports, les vols mondiaux ont diminué de 26 % par rapport aux niveaux de l’année précédente, réduisant ainsi le besoin de carburant pour l’aviation. Les restrictions pandémiques réduisent également la consommation de carburant et il est important de mentionner que les importations de pétrole en août en Inde ont chuté de 23 % à 15,2 millions de barils par jour.

Malgré cela, les analystes restent « optimistes » quant au pétrole et la plupart d’entre eux s’attendent à une hausse des prix du pétrole pour les prochains mois (hausse lente mais régulière des prix).

Analyse technique : le prix du pétrole brut est à nouveau sous le niveau psychologique de 40 $

Le prix du pétrole brut a continué de s’échanger en dessous du niveau psychologique de 40 dollars, mais les traders qui investissement dans le pétrole devraient être plus actifs au cours des prochaines semaines.

Source : tradingview.com

Sur ce graphique, j’ai marqué des niveaux de résistance et de support importants. Les niveaux de support importants sont de 35 $ et 30 $, 45 $ et 50 $ représentent les niveaux de résistance.

Si le prix saute au-dessus de 45 $, ce serait un signal « d’achat » et nous avons la voie ouverte vers 50 $. Une hausse au-dessus de 50 $ soutient la poursuite de la tendance haussière et le prochain objectif de prix pourrait se situer autour de 55 $.

D’un autre côté, si le prix tombe en dessous de 35 $, ce serait un signal de « vente » et nous avons alors la voie ouverte vers 30 $.

Résumé

La demande de pétrole s’est affaiblie alors que les voyages aériens restent limités et, selon certains rapports, les vols mondiaux ont diminué de 26 % par rapport aux niveaux de l’année précédente, réduisant ainsi le besoin de carburant pour l’aviation. La crise engendrée par la pandémie de coronavirus a réduit la demande mondiale en pétrole et l’OPEP a pris la décision de limiter la production jusqu’en décembre. À moyen terme, les prix du pétrole brut seront liés à la reprise économique mondiale et aux inquiétudes sur la demande de pétrole. Mon opinion est que le prix du pétrole peut fléchir encore plus en octobre, mais si le prix dépasse 45 $, ce serait un signal « d’achat ».

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
7/10
67 % des comptes CFD d'investisseurs particuliers perdent de l'argent