La FCA interdit la vente de dérivés de crypto-monnaies aux particuliers

By: Jinia Shawdagor
Jinia Shawdagor
Jinia est une passionnée de crypto-monnaie et de blockchain basée en Suède. Elle aime tout ce qui est positif,… read more.
on Oct 7, 2020
  • Selon la FCA, les dérivés de crypto-monnaies et les ETN ne conviennent pas aux particuliers.
  • Le régulateur estime que l'interdiction aidera les particuliers à économiser jusqu'à 53 millions £.
  • L'interdiction sur les dérivés de crypto-monnaies et des ETN devrait entrer en vigueur le 6 janvier 2021.

La Financial Conduct Authority (FCA) a interdit la vente de dérivés de crypto-monnaies et de billets négociés en bourse (ETN) qui tournent autour de certaines crypto-monnaies aux particuliers. L’agence a dévoilé cette nouvelle via un communiqué de presse le 6 octobre. Dans la publication, la FCA a noté qu’elle ne considère pas les produits ci-dessus comme adaptés aux particuliers en raison des risques qu’ils présentent.

Expliquant pourquoi elle considère que les dérivés de crypto-monnaies et les ETN ne conviennent pas aux particuliers, la FCA a déclaré qu’elle manquait de moyens d’évaluation fiables en raison de la nature inhérente de leurs actifs sous-jacents. L’agence a ajouté qu’il y avait des abus et des délits financiers sur le marché secondaire. De plus, le régulateur considère la forte volatilité des crypto-monnaies comme un risque important. En plus de cela, la FCA estime que les particuliers n’ont pas une compréhension adéquate de ces produits.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

En tenant compte des facteurs ci-dessus, l’autorité a conclu qu’il n’y a pas de besoin légitime pour les investisseurs de détail d’acheter des produits dérivés et des ETN. En effet, ils pourraient subir un préjudice en cas de pertes soudaines et imprévues s’ils investissaient dans de tels produits à haut risque.

Une solution qui pourrait aider les particuliers à économiser jusqu’à 53 millions £

Selon la FCA, la meilleure façon de protéger les particuliers contre de tels dommages est une interdiction pure et simple des produits. Cette interdiction interdirait aux entreprises opérant au Royaume-Uni ou en provenance du Royaume-Uni de vendre, commercialiser et distribuer des CFD, des options, des contrats à terme et des ETN aux particuliers. Le régulateur a poursuivi en estimant que cette interdiction pouvait empêcher les particuliers de perdre environ 53 millions de livres sterling.

D’après Sheldon Mills, directeur exécutif par intérim de la stratégie et de la concurrence à la FCA :

« Cette interdiction reflète à quel point nous considérons sérieusement le préjudice potentiel de ces produits pour les particuliers. La protection des consommateurs est primordiale ici. »

Il a ajouté que :

« L’importante volatilité des prix, combinée aux difficultés inhérentes à l’évaluation fiable des crypto-actifs, place les particuliers à un risque élevé de subir des pertes en échangeant des crypto-dérivés. Nous avons des preuves que cela se produit à une échelle significative. L’interdiction offre un niveau de protection approprié ».

La FCA a ensuite révélé que cette interdiction entrerait en vigueur à partir du 6 janvier 2021. Dans l’intervalle, le régulateur a conseillé aux consommateurs britanniques de faire attention aux arnaques des dérivés de crypto-monnaies, ajoutant que toute entreprise qui propose de tels produits aux particuliers après cette interdiction est susceptible d’être frauduleuse.

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
7/10
67 % des comptes CFD d'investisseurs particuliers perdent de l'argent