Le GBP/USD chute, Londres passe au confinement de niveau supérieur

Ecrit par : Crispus Nyaga
octobre 16, 2020
  • La paire GBP/USD a chuté aujourd'hui alors que le nombre de cas de Covid-19 au RU continuait d'augmenter.
  • En réponse, Londres, la capitale du pays, a annoncé un niveau plus élevé de restrictions.
  • La paire a reçu un certain soutien du nouvel optimisme sur le Brexit.

Le GBP/USD a chuté aujourd’hui alors que le marché continuait de s’inquiéter sur les nouveaux confinements stricts à Londres. La paire a également réagi aux nouveaux développements sur le Brexit et aux données sur les demandes de chômage aux États-Unis.

GBP/USD
Le GBP/USD chute alors que le nombre de cas de COVID-19 augmente

Londres commence les confinements

Le nombre de cas de coronavirus au Royaume-Uni a augmenté ces dernières semaines. Hier, le Ministère de la Santé a confirmé plus de 16 000 nouveaux cas, portant le nombre total de cas à plus de 655 000. Plus de 43 000 personnes sont mortes de la maladie.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Dans une déclaration plus tôt dans la journée, le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré que la ville allait passer à un confinement plus strict pour empêcher la maladie de se propager. À partir de demain, il sera interdit aux Londoniens de socialiser avec des personnes qui ne font pas parti de leur foyer. Il leur sera également interdit d’organiser des événements publics.

Pendant ce temps, le maire a demandé aux habitants de faire le moins de déplacements possible. Dans le même temps, les bars et pubs ne seront autorisés à fonctionner que jusqu’à 22 heures.

Les nouvelles règles interviennent à un moment important pour l’économie britannique. Les données publiées cette semaine montrent que le taux de chômage augmente. Cette tendance devrait augmenter à mesure que le gouvernement mettra fin à son programme de congé. Aujourd’hui encore, Marstone, l’un des principaux exploitants de pubs du pays, a annoncé la suppression de plus de 2 000 emplois. De même, il y a trois semaines, Whitbread, le propriétaire de Premier Inn, a annoncé plus de 6 000 licenciements.

Pendant ce temps, la paire GBP/USD réagit aux nouveaux développements sur le Brexit. Selon le Guardian, Boris Johnson acceptera de prolonger les pourparlers entre les deux parties dans le but de parvenir à un accord. En effet, selon David Frost, les deux parties ont déjà fait des progrès significatifs.

Les trois questions restantes concernent la pêche, la réglementation et le soutien gouvernemental aux entreprises. L’UE, en particulier la France, a insisté sur le fait qu’elle devra accéder aux eaux de pêche britanniques. Concernant les réglementations, l’UE a fait valoir que laisser le Royaume-Uni établir ses propres réglementations désavantagerait ses entreprises.

De même, sur le soutien du gouvernement, l’UE veut dissuader le gouvernement britannique de soutenir financièrement ses entreprises.

Le GBP/USD a chuté même après des données décevantes concernant les inscriptions au chômage. Selon le Bureau of Labor Statistics, le nombre d’Américains déposant des demandes de chômage est passé à 898 000 la semaine dernière. C’était pire que l’annonce précédente de 845 000 et 825 000 que les analystes attendaient.

Un conseil : vous recherchez une application pour investir de manière judicieuse ? Investissez en sécurité en vous inscrivant sur notre choix préféré, eToro: visitez et créez un compte

Perspectives techniques GBP/USD

GBP/USD
Graphique technique du GBP/USD

Le graphique montre que le GBP/USD est passé d’un sommet de 1,3064 à un plus bas intrajournalier de 1,2909. Le niveau le plus bas était au même niveau que le premier support des points de pivot standard. Le prix est également passé sous les moyennes mobiles exponentielles sur 15 jours et 25 jours. Par conséquent, je m’attends à ce que la paire continue de baisser alors que les baissiers visent le plus bas d’hier de 1,2861. Accédez à nos cours et guides de trading forex gratuits ici.