Voici comment les prix de l’or, du pétrole et de l’argent ont réagi à la nouvelle sur le vaccin

Voici comment les prix de l’or, du pétrole et de l’argent ont réagi à la nouvelle sur le vaccin
Ecrit par :
Michael Harris
novembre 10, 2020
  • Pfizer et BioNTech rapportent que leur candidat vaccin s'est révélé efficace dans plus de 90 % des cas.
  • Les prix du pétrole brut ont monté en flèche.
  • Les prix de l'or et de l'argent ont plongé grâce à l'amélioration du sentiment de risque.

Pfizer (NYSE: PFE) et BioNTech (NASDAQ: BNTX) ont déclaré aujourd’hui que leur candidat vaccin contre le coronavirus s’est révélé efficace dans plus de 90 % des cas, marquant une étape capitale dans la lutte contre le virus mortel qui a engendré plus d’un million de décès dans le monde.

« Une belle journée pour la science et l’humanité »

Pfizer et son partenaire allemand BioNTech sont les premières sociétés pharmaceutiques à publier des résultats positifs de tests de vaccins généralisés. Les fabricants de médicaments ont déclaré qu’il n’y avait pas de problèmes de sécurité importants associés au vaccin et s’attendent à obtenir l’approbation réglementaire pour son utilisation d’urgence d’ici la fin novembre.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Les résultats positifs de Pfizer et de BioNTech représentent une bonne nouvelle pour tous les vaccins contre les coronavirus en cours de développement et la preuve que le virus peut être guéri par la vaccination.

« Aujourd’hui est un grand jour pour la science et l’humanité », a déclaré Albert Bourla, président-directeur général de Pfizer.

« Nous atteignons cette étape cruciale de notre programme de développement de vaccins à un moment où le monde en a le plus besoin, les taux d’infection établissent de nouveaux records, les hôpitaux sont proches de la surcapacité et les économies peinent à rouvrir. »

Les prix du pétrole grimpent grâce à l’amélioration des perspectives de demande d’énergie

Peu de temps après l’annonce de Pfizer, les prix du pétrole ont monté en flèche, car cette percée pourrait aider à retrouver un certain optimisme dans le secteur de l’énergie. L’annonce de Pfizer est de la plus haute importance pour l’industrie pétrolière, qui a été pilonnée au printemps, ce qui a amené le brut américain à devenir négatif pour la première fois de l’histoire.

Les prix du pétrole brut ont grimpé d’environ 11 % à 41,29 $ le baril après l’annonce de Pfizer qui indiquait que le vaccin est beaucoup plus efficace que les experts de la santé ne l’avaient prévu. Les prix du pétrole ont progressé aujourd’hui pour enregistrer leur meilleur jour depuis mai.

Dès l’arrivée du virus, le secteur de l’énergie a été secoué, la demande de carburéacteur et d’essence ayant fortement diminué.

Le pétrole représente l’un des aspects critiques de la croissance de l’économie mondiale et les investisseurs craignaient que la réintroduction de mesures de confinement dans toute l’Europe en raison de la résurgence des cas de coronavirus ne freine davantage l’expansion économique mondiale.

« Le pétrole se rallie comme une chose folle, joignant les points entre un vaccin potentiel et un rebond de la croissance de la demande mondiale », a déclaré Matt Smith, responsable de la recherche sur les matières premières chez ClipperData.

Les négociants de pétrole brut espèrent désormais organiser une reprise plus durable, car un mouvement au-dessus de 43 $ ouvrira probablement la voie vers la barre des 50 $.

Les prix de l’or chutent en raison de l’amélioration du sentiment de risque

Par ailleurs, les prix de l’or ont chuté de près de 5 % après l’annonce du vaccin, ce qui a éclipsé son attrait de valeur refuge. Auparavant, les prix au comptant avaient atteint leur plus haut niveau en près de deux mois à 1 965,33 $ l’once grâce à un dollar faible et à l’espoir d’un plan de relance supplémentaire, après le triomphe de Joe Biden aux élections présidentielles des États-Unis.

« On pense que cela va être un moteur de croissance économique à la sortie de la situation de pandémie, donc c’est une bonne nouvelle pour le monde, mais une mauvaise nouvelle pour l’or », a déclaré l’analyste indépendant Ross Norman.

Les actions ont également généré des gains en raison de la nouvelle faisant état de l’avancée du vaccin, plaçant Wall Street sur la bonne voie pour atteindre des sommets records. Mais un affaiblissement de l’indice du dollar, qui a oscillé autour de son creux de 10 semaines, a aidé les lingots à rester au-dessus du niveau critique de 1 900 $.

Cependant, les nouvelles d’aujourd’hui ont poussé les prix de l’or à la baisse pour tester la ligne de support critique près de la barre des 1 860 $. Une cassure en-dessous de ces niveaux ouvrira la porte vers 1 840 $, là où les acheteurs d’or devraient attendre.

Les prix de l’argent rejoignent l’or dans une baisse alors que Citi abaisse son objectif de prix

Les traders qui achètent de l’argent ont passé aussi une journée difficile car le métal précieux se négocie à plus de 7 % dans le rouge. Les acheteurs se battent désormais pour clôturer au-dessus de la barre des 24 $ et éviter ainsi une clôture en dessous du 200-DMA, ce qui est susceptible d’inviter une tendance à la vente. Le prochain support inférieur est situé à 22,80 $.

Citibank, qui est connue comme l’un des plus grands taureaux de l’argent, s’attend à ce que les prix atteignent jusqu’à 100 $/once.

Le sentiment du marché autour de l’argent est resté positif avant la relance économique supplémentaire dans le monde, reprenant du terrain en termes d’activité industrielle et prouvant une fois de plus sa capacité à surpasser l’or.

Cependant, Citibank a été le plus grand partisan de l’argent. La banque a déclaré que le métal pourrait atteindre le prix de 40 $/once d’argent d’ici 6 à 12 mois ou même culminer à 50 $/once – 100 $/once sur la base de l’analyse technique de la banque.

« Nous voyons le déficit en argent induit par les investissements se poursuivre en 2021, l’appel aux actions d’argent faisant grimper les prix jusqu’à 30 $/once au cours des 3-4 prochains mois et jusqu’à 40 $/once au cours des 6-12 prochains mois », ont écrit les analystes de la banque dans une note.

« Étant donné que le cas de l’argent dépend en partie de la demande d’investissement, une partie de la communauté des investisseurs se penche sur les aspects techniques du marché. Il convient de noter que l’équipe technique de Citi FX est très optimiste, avec 50 $/once qui est un objectif très réaliste et 100 $/oz qui est possible. »

La banque a exprimé son optimisme sur l’argent suite aux conseils de Goldman Sachs aux investisseurs de vendre le dollar américain pour investir dans l’argent à la place.

Résumé

Le fabricant américain de médicaments Pfizer a déclaré que son vaccin contre le COVID-19 était efficace dans plus de 90 % des cas, un développement crucial qui a fait monter en flèche les prix du pétrole et le marché boursier tandis que les prix de l’or et de l’argent plongeaient.