Commentaires du PDG de Coinbase, Brian Armstrong, avant la cotation directe

By: Wajeeh Khan
Wajeeh Khan
Wajeeh est un adepte actif des affaires mondiales, de la technologie, un lecteur avide et aime jouer au tennis… read more.
on Avr 15, 2021
  • Commentaires du PDG de Coinbase, Brian Armstrong, avant la cotation directe.
  • Brian Armstrong voit la réglementation comme un risque majeur pour l'espace cryptographique.
  • Le PDG de Coinbase dit que les États-Unis devraient avoir une monnaie numérique de banque centrale.

Coinbase devrait être coté directement à la bourse du Nasdaq mercredi, devenant ainsi la première plate-forme d’échange de crypto-monnaies notable à devenir publique aux États-Unis. Un jour avant sa cotation directe mardi, le Nasdaq a donné à Coinbase un prix de référence par action de 181,45 £. Sur une base entièrement diluée, cela se traduit par une valorisation d’environ 47,50 milliards £ pour la société de cryptographie.

Le principal échange de crypto-monnaies, Binance, a annoncé mercredi son intention de lister le jeton lié à l’action Coinbase (COIN) après que Coinbase est devienue public sur le Nasdaq.

Le PDG de Coinbase explique pourquoi il a opté pour une inscription directe

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Dans une interview avec Andrew Ross Sorkin de CNBC, le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a expliqué le choix de rendre public via une liste directe. Armstrong a déclaré :

« Je pense que les SPAC, l’introduction en bourse traditionnelle et la cotation directe sont tous des moyens raisonnables de devenir public. Il n’y a pas vraiment de mauvaise façon de le faire. Je voulais qu’il y ait juste un vrai marché le premier jour qui fixe le prix, pas quelque chose qui se déroule à huis clos. »

La réglementation en tant que risque majeur pour l’espace de crypto-monnaie

Le PDG a poursuivi en soulignant qu’il considérait la réglementation comme un risque majeur pour le secteur de la crypto-monnaie.

« C’est juste là-haut avec la cybersécurité. Et surtout maintenant que Coinbase est une entreprise publique, nous allons de plus en plus surveiller ce que nous faisons et les gens veulent en comprendre les implications. Et donc, nous sommes très heureux de nous engager, tout comme nous l’avons été au cours des 10 dernières années, vous savez, cela fait neuf ans vraiment depuis le début de l’entreprise, avec tout le monde à Washington et les législateurs, les responsables politiques du monde entier, car Coinbase est présent dans de nombreux pays différents, qu’ils réfléchissent sur la manière dont nous pouvons développer de la manière la plus réfléchie cette industrie et cette entreprise. »

Les États-Unis devraient avoir une monnaie numérique de banque centrale

Dans un commentaire récent, le milliardaire Peter Thiel a qualifié Bitcoin d’arme financière chinoise. En réponse à ses remarques lors de son entretien avec CNBC mercredi, Armstrong a déclaré :

« La Chine a vraiment adopté la crypto-monnaie et la blockchain à grande échelle – depuis environ six ans environ. La Chine a une monnaie numérique de banque centrale qui est en direct, les gens l’utilisent réellement. Ils sont bien en avance. »

« Les États-Unis devraient également avoir une monnaie numérique de banque centrale basée sur le dollar, et je pense que d’autres pays du monde devraient également le faire. Chaque grand pays va probablement avoir une monnaie numérique de banque centrale dans un proche avenir, c’est ma prédiction. »

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
7/10
67 % des comptes CFD d'investisseurs particuliers perdent de l'argent