Prix du pétrole brut : l’élan est-il suffisant pour atteindre et dépasser 68 $ ?

Ecrit par : Faith Maina
mai 4, 2021
  • Le prix du pétrole brut réagit à l'optimisme de la demande malgré la flambée des cas de coronavirus en Inde.
  • Les contrats à terme sur le Brent sont à 67,43 $, en hausse par rapport au plus bas intrajournalier de lundi.
  • La reprise de la demande mondiale de pétrole pourrait pousser le prix à 80 $ selon Goldman Sachs.

Le prix du pétrole brut répond à l’optimisme actuel de la demande malgré la hausse du nombre de cas de COVID-19 en Inde. Les contrats à terme sur le Brent et le WTI sont respectivement à 67,43 $ et 64,35 $.

Cours des prix du pétrole brut

Optimisme accru de la demande

Le prix du pétrole brut est en hausse en réaction à l’optimisme persistant face à l’augmentation de la demande. Pour commencer, le programme de vaccination dans différentes régions du monde s’est accéléré. L’Europe, l’une des régions qui a été confrontée à un défi majeur d’approvisionnement au cours des mois précédents, a fait des progrès significatifs dans le déploiement des vaccins. Les doses administrées au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Italie sont respectivement de 73,4 %, 30,7 %, 36 % et 34,3 %. Aux États-Unis, plus de 50 % de la population adulte a reçu au moins une dose du vaccin.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

La réouverture ultérieure des économies a conduit Goldman Sachs à ajuster sa prévision sur le prix du pétrole brut à 80 $ au deuxième trimestre de l’année. La banque s’attend à ce que les voyages accrus pendant les vacances d’été augmentent la demande mondiale de pétrole de 5 %. Elle prévoit également que la demande de carburéacteur augmentera de 1,5 million de b/j.

La prévision intervient à un moment où l’OPEP devrait augmenter progressivement la production de pétrole. L’alliance devrait injecter 2 millions de b/j sur le marché de mai à juillet. Pour ceux qui cherchent à acheter du pétrole, les données sur les stocks américains de cette semaine seront cruciales pour évaluer l’état de la demande mondiale de pétrole. Les analystes de l’EIA présenteront mercredi une lecture de -2,191 millions de barils.

Perspectives techniques du prix du pétrole brut

Le mouvement des prix du pétrole brut s’est atténué après la flambée de lundi. La semaine dernière, les contrats à terme sur le pétrole Brent sont passés d’un sommet intrajournalier de 68,96 jeudi à 66,25 vendredi. Lors de la séance de lundi, il a récupéré certaines de ses pertes précédentes alors que les taureaux tentaient de retester le plus haut d’un mois et demi. Au moment de la rédaction de cet article, les contrats à terme mondiaux sur le pétrole étaient à 67,56.

Sur le graphique de deux heures, il se négocie au-dessus des moyennes mobiles exponentielles de 14 et 28 jours. Avec l’optimisme continu de la demande, le prix du pétrole brut est susceptible de monter à 68. Les taureaux prendront suffisamment d’élan pour retester le plus haut niveau du mois d’avril de 68,94. Dans l’intervalle, les niveaux de support et de résistance seront respectivement de 67 et 67,82. Par ailleurs, un mouvement en dessous de 67 permettra aux ours de cibler 66.

Cours des prix du Brent