Les actions de Facebook chutent à la suite de prévisions inquiétantes pour le second semestre 2021

By: Wajeeh Khan
Wajeeh Khan
Wajeeh est un adepte actif des affaires mondiales, de la technologie, un lecteur avide et aime jouer au tennis… read more.
on Juil 29, 2021
  • Facebook dépasse les estimations de Wall Street au deuxième trimestre de l'année fiscale.
  • Les actions chutent dans les échanges prolongés à la suite de prévisions inquiétantes pour le S2 2021.
  • Mark Mahaney discute des revenus de Facebook sur « Closing Bell » de CNBC.

Facebook Inc (NASDAQ : FB) a publié mercredi des résultats qui ont dépassé les attentes pour son deuxième trimestre de l’année fiscale grâce à une forte augmentation de la publicité numérique. Les prévisions pour la seconde moitié, cependant, n’ont pas été bien reçues, entraînant une baisse d’environ 4 % du titre lors du trading prolongé.

Commentaires de Mar Mahaney sur « Closing Bell » de CNBC

Commentant les résultats de Facebook, Mark Mahaney d’Evercore ISI a déclaré que « le problème avec Facebook est une correction des attentes » sur « Closing Bell » de CNBC :

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

« Facebook a la tête à l’envers en raison de Wall Street mais pas de manière si importante. Je pense qu’il y avait des attentes, y compris la nôtre, disant qu’ils pourraient enregistrer jusqu’à 30 milliards $. Rien n’a changé pour l’investisseur fondamental à long terme, mais les attentes à court terme étaient un peu plus élevées. »

Performance financière

Facebook a déclaré que son bénéfice net au deuxième trimestre s’élevait à 10,39 milliards $, soit 3,61 $ par action. Le géant des médias sociaux a généré 29,08 milliards $ de ventes, ce qui représente une croissance annualisée de 56 %.

Selon Refinitiv, les experts avaient prévu que la société afficherait 27,89 milliards $ de chiffre d’affaires et 3,03 $ de BPA.

Autres chiffres notables

Facebook a noté une croissance de 7 % d’une année sur l’autre du nombre d’utilisateurs actifs mensuels à 2,9 milliards au cours du dernier trimestre, ce qui correspond à peu près à ce que les analystes avaient anticipé. Aux États-Unis et au Canada, cependant, les utilisateurs actifs quotidiens sont restés stables. La multinationale américaine a affiché 10,12 $ de revenu moyen par utilisateur (ARPU) contre 9,66 $ attendu.

Le prix moyen par annonce, selon Facebook, a bondi de 47 % au deuxième trimestre. La société basée à Menlo Park a livré 6 % de publicités en plus au cours du dernier trimestre. Parmi les autres chiffres importants, citons une croissance de 36 % des revenus du segment « Autre » de FB, ce qui est en deçà des estimations.

Orientation pour le second semestre 2021

« Aux troisième et quatrième trimestres de 2021, nous nous attendons à ce que les taux de croissance du chiffre d’affaires total d’une année sur l’autre décélèrent considérablement sur une base séquentielle alors que nous traversons des périodes de croissance de plus en plus forte. Nous continuons de nous attendre à une augmentation des vents contraires pour les annonces publicitaire en 2021 en raison des changements de réglementation et de plate-forme, notamment les récentes mises à jour iOS, qui devraient avoir un impact plus important au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre », a déclaré le directeur financier David Wehner dans un communiqué.

Le rapport sur les revenus intervient un mois après que Facebook a rejoint le club des sociétés valorisées à des milliers de milliards de dollars.

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
7/10
67 % des comptes CFD d'investisseurs particuliers perdent de l'argent