Fuller, Smith & Turner enregistre une perte au S1

Ecrit par : Wajeeh Khan
novembre 27, 2020
  • Fuller, Smith & Turner perd au S1 alors que le COVID-19 ferme les pubs et les bars.
  • L'opérateur de pub britannique réduit ses effectifs de 20 % au cours du S1.
  • Les 388 pubs et hôtels de Fuller, Smith & Turner sont actuellement fermés en raison du COVID-19.

Fuller, Smith & Turner plc (LON: FSTA) a déclaré jeudi avoir subi une perte au cours du premier semestre de l’exercice alors que la pandémie de coronavirus poussait ses magasins à fermer temporairement. La crise du COVID-19 a jusqu’à présent infecté plus de 1,5 million de personnes au Royaume-Uni et causé plus de 56 000 morts.

Les actions Fuller, Smith & Turner ont bondi de plus de 3 % à l’ouverture du marché jeudi, mais ont perdu la totalité du gain intrajournalier dans l’heure suivante. Elles s’échangent maintenant de mains à un prix de 7,07 £ par action contre un prix beaucoup plus élevé de 9,60 £ par action au début de l’année. L’action avait chuté pour atteindre un niveau aussi bas que 5,0 £ par action, pendant la dernière semaine de juillet.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Fuller, Smith & Turner réduit ses effectifs de 20 % au premier semestre

La société basée à Londres a également dit qu’elle a réduit ses effectifs d’environ 20 % au cours des six premiers mois qui se sont terminés le 26 septembre. Peer Mitchells & Butlers a également déclaré jeudi que ses revenus annuels avaient chuté de 34 % en raison des restrictions liées au COVID-19.

Fuller, Smith & Turner ont déclaré une perte de 22,2 millions £ au premier semestre sur une base ajustée. En comparaison, la société avait enregistré 17,9 millions £ de profits au cours de la même période de l’année dernière. Plus tôt en novembre, les analystes de Peel Hunt ont rétrogradé la société britannique qui est passée de « acheter » à « ajouter ».

En termes de revenus, la société de pubs a enregistré 45,6 millions £ au premier semestre, contre 167,1 millions £ il y a un an en raison des restrictions liées au COVID-19 de ces derniers mois.

Commentaires du PDG Simon Emeny jeudi

Selon le PDG Simon Emeny, 37 des plus grands sites de la société dans le centre de Londres ont signalé une baisse de 30 % des niveaux par rapport à l’année dernière, la pandémie ayant restreint les personnes à leur domicile en octobre.

Outre les licenciements, Fuller, Smith et Turner a également réaffecté près de 300 de ses travailleurs ces derniers mois en laissant The Stable, sa branche pizza et cidre. Le PDG Simon a également déclaré :

« C’est comme le jour de la marmotte. Au moment de la rédaction de cet examen sur les six derniers mois, 388 pubs et hôtels sont fermés, 98 % de nos employés sont en congé ou en Flexi-permission, et nous sommes à une semaine de la réouverture du domaine, espérons-le.

Fuller, Smith & Turner a affiché une performance légèrement optimiste en bourse l’an dernier avec un gain annuel de près de 5 %. Au moment de la rédaction de cet article, la société basée à Londres a une capitalisation boursière de 227 millions £.