La remontée des prix du café devrait se poursuivre en 2021

Ecrit par : Faith Maina
décembre 31, 2020
  • Les prix du café sont sur une dynamique à la hausse qui devrait se poursuivre en 2021.
  • Les conditions météorologiques au Vietnam et au Brésil ont accru les inquiétudes sur l'approvisionnement.
  • Les investisseurs espèrent que la norme prépandémique reviendra, augmentant ainsi la demande de café.

Mercredi, les prix du café ont augmenté de 0,04 % pour s’établir à 125,45 $. La tendance haussière est une réaction aux conditions météorologiques défavorables au Brésil et au Vietnam. Par la suite, il y a des inquiétudes quant à l’offre du produit. Alors que le monde se prépare à inaugurer une nouvelle année, les investisseurs sont optimistes quant au retour de la norme prépandémique. La norme inclurait la réouverture des cafés et autres établissements, un point qui augmenterait la demande de café.

Cours des prix du café

Les conditions météorologiques accentuent les inquiétudes concernant l’approvisionnement en café

La météo est l’un des facteurs de la remontée des prix du café. Le Brésil et le Vietnam sont les deux premiers producteurs de café au monde et, ils ont tous deux connu des conditions météorologiques défavorables.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

D’une part, le Vietnam a reçu de fortes pluies. C’est la saison des récoltes dans le pays : une période qui nécessite un ensoleillement important pour la maturation des grains de café. Une récolte retardée a accru les inquiétudes concernant l’approvisionnement de la variété Robusta. Le Vietnam est le plus grand exportateur de grains de café Robusta, et représente environ 40 % de la production mondiale. En outre, certains commerçants achètent les produits pour réserver des stocks car ils prévoient une nouvelle augmentation des prix du café en 2021.

Par ailleurs, dans le cas du Brésil, des précipitations inférieures à la normale ont eu un impact sur le caféier. Alors que la région du sud a connu des pluies pendant le week-end de Noël, les météorologues s’attendent à ce que la région continue d’enregistrer des températures plus élevées que la normale et une humidité plus faible que d’habitude.

Les observateurs météorologiques dont l’intérêt est d’investir dans les matières premières sont également préoccupés par la poursuite de La Nina. En règle générale, ce phénomène météorologique entraîne le retard de la mousson brésilienne. Le résultat est une humidité sous-optimale du sol dans les principales zones de culture. Cependant, à cette période, la mousson s’est généralement rétablie. Cette année, la situation est différente car la mousson est encore faible. À l’aube de l’année 2021, le cours des prix du café dépendra de la suppression de La Nina dans le mois à venir.

Un conseil : vous recherchez une application pour investir de manière judicieuse ? Investissez en sécurité en vous inscrivant sur notre choix préféré, eToro: visitez et créez un compte

Les prix du café dépendent de l’optimisme suscité par les vaccins

Alors que nous nous préparons à inaugurer la nouvelle année, les investisseurs sont optimistes sur le fait que le monde va bientôt maîtriser la pandémie de COVID-19. Par exemple, le 23 décembre, Pfizer a indiqué qu’il fournira 100 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le coronavirus aux États-Unis. Le fabricant du médicament devrait livrer 200 millions de doses du vaccin. De plus, AstraZeneca plc a exprimé sa confiance dans l’efficacité de son vaccin contre la nouvelle souche de coronavirus.

Le 30 décembre, l’UE a commencé son programme de vaccinations. L’inoculation cible plus de 450 millions d’individus dans la région. Ces nouvelles concernant le vaccin ont alimenté l’optimisme quant au retour probable d’une norme prépandémique dans l’année à venir. Une partie de la norme serait la consommation de boissons à base de café en dehors de l’installation domestique. La remontée des prix du café est le résultat d’investisseurs misant sur la réouverture de bureaux, de compagnies aériennes, de restaurants, de cafés et d’établissements similaires.