L’EUR/USD pourrait baisser de 5 % à 1,6 en 2021 – Danske Bank

Ecrit par : Crispus Nyaga
janvier 14, 2021
  • L'EUR/USD pourrait réduire les gains de l'année dernière et chuter à 1,16 selon les analystes de Danske Bank.
  • Ils estiment que l'inflation passera à 2 % tandis que le taux de chômage tombera en dessous de 4 %.
  • Les analystes de JP Morgan et de Deutsche Bank sont également devenus optimistes sur le dollar.

L’EUR/USD a chuté de plus de 0,30 % alors que les analystes commencent à changer d’avis sur le dollar américain. Il se négocie à 1,2175, soit quelques pips au-dessus du plus bas de cette semaine à 1,2138.

EUR/USD
L’EUR/USD revient

Les analystes haussiers sur le dollar

Dans une note de recherche publiée cette semaine, les analystes de Danske Bank ont prédit que l’EUR/USD connaîtra une année difficile. Dans leurs prévisions à trois mois, ils ont estimé que la paire chuterait à 1,2200. Cependant, dans leur prédiction sur 12 mois, ils ont déclaré que la paire pourrait chuter à 1,16, soit environ 5 % en dessous du prix actuel.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Ils ont fait valoir qu’une reprise plus forte de l’économie américaine mettra la Fed sous pression pour augmenter les taux d’intérêt. Ils estiment que l’inflation annuelle dépassera 2 % cette année tandis que le taux de chômage tombera en dessous de 4 %.

Ils ne sont pas seuls. Dans un communiqué publié aujourd’hui, George Saravelos, analyste à la Deutsche Bank, a déclaré qu’il était devenu optimiste sur le dollar. Il en va de même pour les analystes de William Baer et JP Morgan. Certains analystes d’autres courtiers forex ont également changé d’avis sur le dollar.

Les analystes estiment que les récentes victoires des démocrates au Congrès seront optimistes pour le dollar américain. C’est parce qu’ils donneront la priorité à plus de dépenses publiques, ce qui poussera à son tour la Fed à augmenter ses taux.

En effet, certains responsables de la Fed ont déjà commencé à parler de hausses de taux et d’assouplissement quantitatif dégressif. Dans un communiqué hier, Raphael Bostic, de la Fed d’Atlanta, a déclaré que la banque augmentera probablement en 2022. De même, Robert Kaplan a signalé que la banque commencera à réduire ses achats d’actifs cette année.

Pendant ce temps, l’EUR/USD réagit à une déclaration de Christine Lagarde, la présidente de la BCE. S’exprimant aujourd’hui lors d’une conférence virtuelle, elle a déclaré qu’elle maintenait les estimations précédentes sur la reprise de l’UE. Cela signifie que la banque ne changera probablement pas ses politiques existantes même si le nombre de cas de coronavirus continue d’augmenter.

Un conseil : vous recherchez une application pour investir de manière judicieuse ? Investissez en sécurité en vous inscrivant sur notre choix préféré, eToro: visitez et créez un compte

Perspectives techniques de l’EUR/USD

EUR/USD
Graphique technique de l’EUR/USD

Après avoir augmenté en début de séance, la paire EUR/USD a réduit certains de ses gains après le discours de Lagarde. Il se négocie à 1,2175, ce qui est en dessous du plus haut intrajournalier de 1,2222.

Sur le graphique horaire, le prix est en dessous de la ligne de tendance à la hausse qui est affichée en noir. Il est également passé sous les moyennes mobiles sur 25 et 15 périodes. L’indice de force relative (RSI) est passé du niveau de surachat de 70 au niveau actuel de 40. Par conséquent, la paire continuera probablement à baisser aujourd’hui alors que les baissiers ciblent le plus bas d’hier à 1,2140.