Anglo American rejette l’offre publique d’achat “opportuniste” de BHP de 39 milliards de dollars

Par:
sur Apr 26, 2024
Listen
  • Le rejet d'Anglo American vendredi s'est accompagné de remarques fermes de la part du président Stuart Chambers.
  • Il a qualifié l'offre d'« opportuniste » et ne reflète pas la véritable valeur de l'entreprise.
  • Ce rejet ouvre la voie à de nouvelles négociations ou pourrait inciter BHP à reconsidérer son approche.

Suivez Invezz sur TelegramTwitter, et Google Actualités pour recevoir des notifications de dernière minute >

Anglo American a rejeté une offre de rachat substantielle de 31,1 milliards de livres (39 milliards de dollars) du groupe BHP, citant l’incapacité de la proposition à valoriser correctement la société minière cotée à Londres et ses perspectives de croissance future.

Vous cherchez des signaux et des alertes de la part de pro-traders ? Inscrivez-vous à Invezz Signals™ GRATUITEMENT. Cela prend 2 minutes.

Une offre jugée “opportuniste”

Copy link to section

Le rejet d’Anglo American vendredi s’est accompagné de remarques sévères de la part du président Stuart Chambers, qui a qualifié l’offre d'”opportuniste” et ne reflète pas la véritable valeur de l’entreprise.

Selon Chambers, la proposition diluerait considérablement la hausse de valeur pour les actionnaires d’Anglo par rapport à ceux de BHP.

Considérations des actionnaires et réactions du marché

Copy link to section

Selon les termes de la proposition, Anglo American devrait distribuer ses participations dans Anglo American Platinum et Kumba Iron Ore à ses actionnaires, deux actifs clés situés en Afrique du Sud.

BHP ne détient actuellement aucun actif dans la région, ce qui ajoute une couche de complexité et de risque à la transaction.

Suite à cette nouvelle, les actions d’Anglo ont chuté de 0,6 % en début de séance, tandis que les actions de BHP ont chuté de 4,6 % en Australie, reflétant la confiance fragile du marché dans l’accord proposé.

Implications futures pour les deux sociétés

Copy link to section

Ce rejet ouvre la voie à d’éventuelles négociations ultérieures ou pourrait inciter BHP à reconsidérer son approche.

Le résultat de cette interaction d’entreprise de haut niveau pourrait influencer de manière significative les stratégies opérationnelles et financières des deux géants miniers sur le marché mondial concurrentiel des ressources.

Cet article a été traduit de l'anglais à l'aide d'outils d'intelligence artificielle, puis relu et corrigé par un traducteur local.

Etats-Unis GBP UK USD Actions Exploitation minière