Comcast gagne 3 % après que Trian confirme sa participation

Comcast gagne 3 % après que Trian confirme sa participation
Written by:
Jayson Derrick
23rd septembre, 16:00
  • Trian Management a confirmé sa participation dans le géant des médias Comcast.
  • Les deux parties sont engagées dans des conversations.
  • Il est peu probable qu'une campagne militante se déroule.

Les actions de Comcast Corporation (NASDAQ: CMCSA) ont gagné plus de 3 % mardi après que l’investisseur renommé Trian Fund Management a acheté une participation relativement faible dans le géant des médias, a rapporté lundi soir le Wall Street Journal.

Thèse sous-évaluée

Trian a récemment acheté pour 900 millions de dollars d’actions de Comcast, lui donnant une participation d’environ 0,4 % dans la société mère de NBC, Telemundo, CNBC, USA Network, Universal Pictures, parmi de nombreux autres actifs médiatiques. Un porte-parole de Trian a confirmé au WSJ que les discussions entre Trian et la direction de Comcast avaient récemment commencé.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

En tant qu’investisseur activiste, Trian est connu pour acheter des participations dans des entreprises en difficulté et qui ont besoin d’une stratégie de redressement. Plus particulièrement, Trian a accumulé une participation de 3 milliards de dollars dans le géant des biens de consommation Procter & Gamble et l’a poussé à changer sa structure complexe et trop mondiale.

Bataille militante en montée

L’hypothèse actuelle est que Trian pense que les actions de Comcast sont sous-évaluées, a commenté David Faber de CNBC. Comcast est composé à la fois d’une entreprise haut débit et d’une entreprise de divertissement. Par rapport à la société rivale de large bande Charter et à la société de divertissement rivale Disney, les actions de Comcast se négocient à un multiple réduit.

Une campagne militante contre Comcast pour mettre en œuvre des changements majeurs au niveau de la direction représente une bataille difficile. De l’autre côté de la table se trouve le président-directeur général Brian Roberts, un actionnaire majeur qui détient 33 % de la société. Son leadership a récompensé les investisseurs avec un rendement relativement bon jusqu’à la pandémie de COVID-19. Ses actions est en hausse de près de 400 % sur une période de 10 ans.

Roberts est un PDG « très agressif » qui joue sur le long terme en développant l’entreprise grâce à des acquisitions convaincantes, a fait remarqué Faber. Il est également peu probable que le PDG cède aux demandes potentielles de Trian qui consiste à scinder l’entreprise en deux entités afin que le marché puisse attribuer un multiple plus élevé à chacune.

Mais Trian et Roberts peuvent certainement être d’accord sur l’élaboration de stratégies pour souligner aux investisseurs que l’action est sous-évaluée.

« Mais en est-il vraiment sorti », a demandé Faber. « C’est très difficile à imaginer. »

Cramer : Trian ne devrait pas s’en prendre à Comcast

Trian a fait un excellent travail lors des campagnes précédentes, mais c’est simplement une erreur de la part de l’entreprise de cibler des entreprises qui ont réussi à générer de la valeur à long terme, a déclaré Jim Cramer de CNBC à Faber.

Cramer a également fait remarqué que les problèmes de Comcast pourraient être à court terme, notamment en raison d’une entreprise de parcs à thème en difficulté au milieu de la pandémie mondiale. Si les parcs à thème fonctionnaient à des niveaux normaux, l’action de Comcast serait probablement supérieure d’environ 10 $ par action à 55 $.

Afin de vous offrir une expérience utilisateur exceptionnelle, Invezz utilise des cookies. En utilisant Invezz, vous acceptez notre privacy policy.