Mitsui & Co vendra ses parts restantes dans les centrales au charbon

Ecrit par : Wajeeh Khan
octobre 13, 2020
  • Mitsui & Co vendra les parts restantes dans les centrales au charbon d'ici 2030.
  • L'entreprise japonaise génère plus de 65 % de ses bénéfices grâce aux métaux et à l'énergie.
  • Mitsui lancera des projets de GNL en Russie arctique et au Mozambique avant 2025.

Mitsui & Co (TYO: 8031) a déclaré vendredi soir qu’il s’était engagé à atteindre son objectif d’émissions nettes nulles d’ici 2050. Avant le début de la prochaine décennie, a ajouté la société, elle passera entièrement au gaz et n’aura plus aucune participation dans les centrales électriques au charbon.

Mitsui était l’une des entreprises japonaises dans lesquelles l’investisseur milliardaire américain Warren Buffett a investi un total de 4,6 milliards £ en septembre.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Vendredi, les actions de la société sont restées stables lors de la préouvertures des marchés. Quelques heures plus tard, Mitsui & Co a cependant glissé de plus de 1 % pour atteindre un creux intrajournalier de 13,34 £ par action. Fin avril, le titre était tombé à 10,31 £ par action après avoir commencé l’année à un niveau beaucoup plus élevé de 14,22 £ par action. En savoir plus sur la façon de choisir des actions gagnantes.

Mitsui génère plus de 65 % de ses bénéfices à partir des métaux et de l’énergie

Dans une interview, le PDG Tatsuo Yasunaga de Mitsui a déclaré vendredi :

« Nous détenons toujours des participations dans des centrales au charbon en Indonésie, en Chine, en Malaisie et au Maroc, mais notre objectif est de les rendre nulles d’ici 2030. »

Mitsui s’appuie sur ses activités d’énergie et de métaux pour générer plus de 65 % de ses bénéfices. La société a également annoncé vendredi son intention de s’éloigner du pétrole, ce qui l’aidera davantage à jouer son rôle dans la minimisation du changement climatique. Le PDG a déclaré :

« Avec la crise du COVID-19, nous avons reporté l’investissement dans quelques transactions pétrolières en amont, mais nos projets de gaz naturel liquéfié (GNL) sont sur la bonne voie. »

Un conseil : vous recherchez une application pour investir de manière judicieuse ? Investissez en sécurité en vous inscrivant sur notre choix préféré, eToro: visitez et créez un compte

Mitsui va lancer des projets de GNL en Russie arctique et au Mozambique

La société japonaise affirme que ses actifs énergétiques, par le biais de participations, s’élèvent actuellement à un équivalent de 181 000 barils de pétrole par jour (BPD) pour le gaz et 78 000 BPD de pétrole brut. Mitsui devrait lancer des projets de GNL avant 2025 en Russie arctique et au Mozambique – une décision qui entraînera une baisse de son ratio de brut d’ici le début de la prochaine décennie.

Yasunaga a également déclaré dans un communiqué vendredi :

« L’énergie renouvelable ne peut pas remplacer toutes les autres sources d’énergie d’un seul coup. Le gaz va bien avec les énergies renouvelables volatiles car la production d’électricité au gaz est facile à mettre en marche et à arrêter. »

Il a également souligné que l’entreprise souhaitait passer à une énergie plus propre, y compris des projets d’hydrogène et des parcs éoliens offshore. Au moment de la rédaction de cet article, la société basée à Tokyo, qui négocie à l’international, a une capitalisation boursière de 23 milliards £ et un ratio cours/bénéfice de 9,61.