Prévisions du prix du pétrole brut avant la réunion de l’OPEP+

By: Stanko Iliev
Stanko Iliev
Stanko se consacre à fournir aux investisseurs des informations pertinentes qu'ils peuvent utiliser pour prendre des décisions d'investissement. Il… lire la suite.
on Nov 24, 2021
  • Les approvisionnements des réserves stratégiques arrivent sur le marché.
  • L'OPEP+ se réunira la semaine prochaine.
  • 75 $ représente le support actuel

La Chine, le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis et le Royaume-Uni ont accepté de libérer des fournitures de leurs réserves stratégiques, mais les investisseurs se concentreront sur la réunion de la semaine prochaine de l’OPEP+.

Les approvisionnements des réserves stratégiques arrivent sur le marché

Le prix du pétrole brut progresse ce mardi même si la Chine, le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis et le Royaume-Uni ont accepté de libérer des approvisionnements de leurs réserves stratégiques.

Vous recherchez des nouvelles rapides, des conseils pratiques et des analyses de marché ? Inscrivez-vous à la newsletter Invezz, dès aujourd'hui.

Le département américain de l’Énergie sortira 50 millions de barils de pétrole de la réserve stratégique américaine afin de lutter contre les prix élevés.

La hausse des prix du pétrole s’ajoute aux pressions inflationnistes qui, avec les pannes d’électricité, pourraient entraîner une baisse de l’activité industrielle et un ralentissement de la reprise économique.

L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole a annoncé que la demande de pétrole devrait augmenter en 2022 pour atteindre les niveaux observés avant la pandémie, et les investisseurs se concentreront sur la réunion de la semaine prochaine de l’OPEP+.

Il n’est toujours pas clair si l’OPEP+ ira de l’avant avec 0,4 million de barils par jour d’augmentation de l’offre prévue, tandis que le ministre de l’Énergie des Émirats Arabes Unis, Suhail Al-Mazrouei, a déclaré à Reuters qu’il ne voyait aucune logique à ajouter davantage d’offre. Carsten Fritsch, un analyste de Commerzbank a ajouté :

L’OPEP+ pourrait décider d’augmenter sa production dans une moindre mesure en réponse à la libération de réserves stratégiques de pétrole aux États-Unis et dans d’autres pays consommateurs. Cependant, il devrait le faire de toute façon, étant donné l’offre excédentaire qui se profile l’année prochaine, la menace n’est donc pas particulièrement crédible.

Les investisseurs continueront de prêter attention aux commentaires de l’OPEP+ à la recherche d’indices, mais l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 pourrait à nouveau affecter la demande de pétrole brut.

L’Autriche a imposé un confinement national à partir de ce lundi, et selon le ministre allemand de la Santé Jens Spahn, l’Allemagne n’exclut pas non plus un nouveau confinement.

L’Allemagne est confrontée à « une urgence nationale », et la chancelière Angela Merkel a déclaré que la dernière vague est pire que tout ce que le pays a connu jusqu’à présent.

La bataille contre le coronavirus n’est toujours pas terminée, et le marché pourrait facilement devenir excédentaire, ce qui représente une menace pour les prix du pétrole brut.

La crise mondiale des chaînes d’approvisionnement représente également un problème grave pour l’économie mondiale : de nombreuses grandes entreprises ont déclaré avoir perdu des ventes en raison de problèmes d’approvisionnement, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le prix du pétrole brut.

La ligne des 75 $ représente le support actuel

Ceux qui souhaitent investir dans des matières premières comme le pétrole devraient considérer que le risque d’une nouvelle baisse n’est probablement pas écarté.

Source : tradingview.com

Le pétrole brut continue de s’échanger en dessous de la résistance de 80 $, et si le prix tombe en dessous du support de 75 $, ce serait un signal de « vente » important, et le prochain objectif pourrait se situer aux alentours de 70 $.

La pandémie de coronavirus continue de présenter des risques à la baisse avec la libération de nouvelles fournitures, mais si le prix dépasse la résistance de 80 $, le prochain objectif pourrait être d’environ 82 $.

Conclusion

La Chine, le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis et le Royaume-Uni ont accepté de libérer des fournitures de leurs réserves stratégiques, mais les investisseurs se concentreront sur la réunion de la semaine prochaine de l’OPEP+. La flambée des cas de COVID-19 pourrait à nouveau affecter la demande de pétrole brut, et il n’est toujours pas clair si l’OPEP+ ira de l’avant avec 0,4 million de barils par jour d’augmentation de l’offre prévue.

Investir en crypto, actions, ETF & plus en minutes avec notre courtier préféré, eToro
10/10
67% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent